.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Edgar Allan Poe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 3665
Points : 7884
Date d'inscription : 26/08/2009
Localisation : Région parisienne
avatar
Gourmandine
Message Gourmandine : Edgar Allan Poe   Lun 6 Mar - 15:50

Parce que je ne me lasse jamais d’écouter cette belle oeuvre Edgar Allan Poe.

Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 3665
Points : 7884
Date d'inscription : 26/08/2009
Localisation : Région parisienne
avatar
Gourmandine
Message Gourmandine : Re: Edgar Allan Poe   Lun 6 Mar - 15:54





Edgar Allan Poe
Né à Boston (Etats-Unis) le 19/01/1809 ; Mort à Baltimore (Etats-Unis) le 07/10/1849

Edgar Allan Poe, né dans le Massachusetts le 19 janvier 1809, est un écrivain américain, poète, romancier et nouvelliste du XIXème siècle. Il passe une enfance tumultueuse marquée par la disparition de ses parents. Il est adopté par un négociant de Richmond puis reçoit une éducation britannique dès 1815. Après une brève tentative pour rejoindre l'armée, il décide de se consacrer à l'écriture. Ses premiers poèmes ne remportant pas de succès particulier, il s'installe chez une tante, à Baltimore, dont il épouse la fille. 

Il occupe alors un poste de critique littéraire et commence à boire. Il publie en 1838 les Aventures d'Arthur Gordon Pym et les Histoires extraordinaires en 1839, considérées comme le succès de son œuvre. Il rencontre de grandes difficultés pour s'intégrer en tant qu'écrivain à New York. Il publie toutefois le Corbeau (1845), poème le plus marquant de sa carrière. La mort de sa femme, en 1847, le plonge encore davantage dans l'alcoolisme, qui finira par le tuer en 1849.



Stéphane MALLARME   (1842-1898)

Le tombeau d'Edgar Poe
 
Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change,
Le Poète suscite avec un glaive nu
Son siècle épouvanté de n'avoir pas connu
Que la mort triomphait dans cette voix étrange !
 
Eux, comme un vil sursaut d'hydre oyant jadis l'ange
Donner un sens plus pur aux mots de la tribu,
Proclamèrent très haut le sortilège bu
Dans le flot sans honneur de quelque noir mélange.
 
Du sol et de la nue hostiles, ô grief !
Si notre idée avec ne sculpte un bas-relief
Dont la tombe de Poe éblouissante s'orne
 
Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur
Que ce granit du moins montre à jamais sa borne
Aux noirs vols du Blasphème épars dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Masculin Messages : 1551
Points : 5083
Date d'inscription : 07/12/2009
Localisation : CHARENTON LE PONT
Humeur : LOURDINGUE
avatar
ORPHE
Message ORPHE : Re: Edgar Allan Poe   Mar 7 Mar - 10:44

Si mes souvenirs ne me trompent pas, j'ai lus quelques nouvelles extraordinaire de lui et surtout vue ses mêmes nouvelles adaptées au cinéma lors d'un festival de film fantastique au grand REX à paris.j'en garde un très bon "feeling". je ne connaissais pas cette version lus du corbeau merci pour le partage. 🇲🇵
Revenir en haut Aller en bas
http://www.poemespruvot.canalblog.com
Féminin Messages : 3665
Points : 7884
Date d'inscription : 26/08/2009
Localisation : Région parisienne
avatar
Gourmandine
Message Gourmandine : Re: Edgar Allan Poe   Mar 7 Mar - 13:27

Voici Annabel Lee, le dernier poème écrit par Edgar Allan Poe écrit en 1849.


ANNABEL LEE
C'était il y a longtemps, très longtemps,
Dans un royaume au bord de l'océan,
y vivait une vierge que vous pourriez connaître
Du nom d'Annabel Lee;
Cette vierge vivait sans autre pensée
Que de m'aimer et d'être mon aimée.
Elle était une enfant et j'étais un enfant,
Dans ce royaume au bord de l'océan,
Mais nous aimions d'un amour 
qui était plus que de l'amour
Moi et mon Annabel Lee,
D'un amour tel que les séraphins du Ciel
Nous jalousaient elle et moi.
Et c'est pourquoi, il y a longtemps,
Dans ce royaume au bord de l'océan,
Les vents firent éclater un nuage et glacèrent
Ma toute belle Annabel Lee ;
Si bien que ses nobles parents sont venus
Et l'ont emportée loin de moi
Pour l'enfermer dans un tombeau
Dans ce royaume au bord de l'océan.
Les anges, loin d'être aussi heureux que nous au Ciel,
Nous envièrent elle et moi :
Oui ! C'est pour cela (comme chacun le sait
Dans ce royaume au bord de l'océan)
Qu'une nuit le vent surgit d'un nuage
Et glaça, et tua mon Annabel Lee.
Mais notre amour était beaucoup plus fort que l'amour
De nos aînés, de bien des personnes 
Beaucoup plus sages que nous,
Et jamais les anges du Ciel là-haut
Ni les démons au fin fond de l'océan
Ne pourront séparer mon âme de l'âme
De ma toute belle Annabel Lee.
Car la lune ne luit jamais, sans qu'elle me porte
Des rêves d'Annabel Lee, la toute belle,
Et les étoiles ne se lèvent jamais, sans que je sente
Les yeux vifs d'Annabel Lee, ma toute belle,
Ainsi, aux rives de la nuit, je me couche à côté
De ma chérie! Ma chérie, ma vie, ma promise,
Dans son tombeau, là, au bord de l'océan,
Dans sa tombe, à côté de l'océan.


Edgar Allan Poe


Version anglaise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Masculin Messages : 35
Points : 116
Date d'inscription : 02/08/2017
Localisation : Limoges
avatar
Ornicar
Message Ornicar : Re: Edgar Allan Poe   Mer 2 Aoû - 16:10

Un de mes auteurs préférés. J'ai lu plusieurs fois ses "Histoires extraordinaires" et j'ai particulièrement adoré "Le chat noir", et bien sûr son poème "Le Corbeau". Peut-être mon poème préféré...
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Contenu sponsorisé
Message Contenu sponsorisé : Re: Edgar Allan Poe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edgar Allan Poe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poétikart ::  :: Vos poèmes - Textes - Citations préférées-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: