.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
SOYEZ LES BIENVENUS ! Vous êtes invité à vous présenter aux autres membres pour faire connaissance : " ICI "
Ecrit collectif : PARTICIPATION A L'ECRITURE COLLECTIVE D'UNE HISTOIRE : INSCRIVEZ-VOUS VITE !
Dans "écriture collective" ICI !

Partagez | 
 

 La souffrance d'un deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1683
Date d'inscription : 10/03/2017
Localisation : Belgique
Humeur : Positive
Féminin http://pierrotdelune.canalblog.com
pierrotdelune
pierrotdelune
Messagepar pierrotdelune : La souffrance d'un deuil   Dim 23 Juil - 12:59

Le très beau poème de Chaleil "L'absence" ravive chez moi un questionnement.
La souffrance que nous éprouvons face à une perte, une rupture, à l'absence ; la difficulté que nous avons parfois à faire notre deuil d'un être ou d'une situation résultent-elles de cette perte, de cette absence, de cette rupture ou de la prise de conscience que cette relation ou cette situation n'a pas été vécue pleinement.
J'illustre mon propos :
- quand une personne qui nous est chère décède, il n'est pas rare que nous nous disions "J'aurais du passer plus de temps avec elle" ;
- quand on avait la possibilité de côtoyer quelqu'un qui sort de votre vie pour une raison ou une autre, on se dit qu'il va nous manquer, qu'on ne le verra plus alors que lorsqu'il était présent, on ne partageait pas beaucoup de temps ensemble ;
Qu'en pensez-vous ?
Merci de me faire part de votre ressenti, de votre point de vue,...
:1526:


Pierrot de lune
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6479
Date d'inscription : 26/08/2009
Féminin
Gourmandine
Gourmandine
Messagepar Gourmandine : Re: La souffrance d'un deuil   Dim 23 Juil - 13:21

Très bon sujet de discussion Pierrot de lune, la mort ce n’est pas quelque chose que je pense ou que j’ai peur, elle viendra en son temps voulu.
Le quotidien de la vie fait que l’on ne dit pas assez souvent combien on aime ses proches, c’est bien dommage, c’est un travail qu’il faut faire sur soi et le respecter. La perte d’un être proche est parfois insurmontable (perte d’enfants jeunes par exemple) et parfois plus « supportable » si la personne est en fin de vie due à son âge. La seule personne décédée a qui je pense souvent c’est à ma tante paternelle qui ma en partie élevé et qui est partie dû à une maladie, les médecins n’ont pas trouvé ce qu’elle avait, ce fut une descente rapide. Elle savait que je l’aimais plus que tout et comme je suis de nature tactile j’étais toujours ses bras. La vie n’est pas éternelle il faut s’attendre à perdre nos proches donc il faut le plus possible leur dire qu’on les aime.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 256
Date d'inscription : 06/07/2017
Localisation : Quelque part dans ma tête !!
Humeur : La vie est belle
Féminin
Indoora
Indoora
Messagepar Indoora : Re: La souffrance d'un deuil   Dim 23 Juil - 16:46

Oui très bon sujet. Je suis d'accord avec toi Gourmandine, nous ne disons pas suffisamment à nos proches les sentiments que l'on leur porte. Elle peut survenir à n'importe quel moment. Et effectivement, certains décès sont plus "acceptables" que d'autres.
Pour ma part, la mort qui m'a plus marquée et qui me "hante" encore est le suicide de mon beau-frère. Tant de questions restées sans réponses et on n'a pas le temps de... tout. Écrire m'aide à évacuer même si j'ai du mal à bien exprimer mes sentiments...
Ne pas hésiter à dire aux autres qu'on les aime et profiter de chaque instant. La vie est belle et courte !!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6
Date d'inscription : 30/07/2017
lapetiteabeille
lapetiteabeille
Messagepar lapetiteabeille : La mortalité   Dim 30 Juil - 20:19

Nous oublions trop souvent que nous sommes mortels, que notre passage sur Terre est si court. Notre société est si rapide, nous oublions tellement de prendre le temps d'observer le temps qui passe. Lorsque la maladie, un accident, un suicide touche un de nos proches, nous nous souvenons alors que nous sommes si peu. Le deuil nécessite de ressentir plusieurs émotions avant de l'accepter : le déni, le refus, la colère...Accepter, c'est dire adieu à l'être aimé. Accepter de ne pas savoir. Car savoir, c'est être soi-même mort, seule façon de comprendre enfin cette unique inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6479
Date d'inscription : 26/08/2009
Féminin
Gourmandine
Gourmandine
Messagepar Gourmandine : Re: La souffrance d'un deuil   Lun 31 Juil - 17:38

La petite abeille a écrit:
Nous oublions trop souvent que nous sommes mortels, que notre passage sur Terre est si court. Notre société est si rapide, nous oublions tellement de prendre le temps d'observer le temps qui passe.
C'est bien vrai!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Messagepar Contenu sponsorisé : Re: La souffrance d'un deuil   

Revenir en haut Aller en bas
 
La souffrance d'un deuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poétikart ::  :: Discussions générales - Débats-
Sauter vers: