.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
SOYEZ LES BIENVENUS ! Vous êtes invité à vous présenter aux autres membres pour faire connaissance : " ICI "
Ecrit collectif : PARTICIPATION A L'ECRITURE COLLECTIVE D'UNE HISTOIRE : INSCRIVEZ-VOUS VITE !
Dans "écriture collective" ICI !

Partagez
 

 Les rimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messages : 38
Date d'inscription : 03/02/2019
Localisation : Limoges
Orphée_Lapin
Orphée_Lapin
Messagepar Orphée_Lapin : Re: Les rimes   Les  rimes - Page 2 EmptyLun 11 Fév - 20:30

Et concernant le sexe des rimes je rajouterais juste une chose : en métrique, un e précédé d'une voyelle doit être suivie d'une voyelle. Ce qui interdit beaucoup de mots, notamment des adjectifs au féminin pluriel (jolies par exemple, où on trouve voyelle + e + consonne).

Pour digresser un peu (mea culpa), en milieu de vers un e précédé d'une consonne et suivi par une consonne se lira, par exemple la bell - e - fleure.

Un e précédé par une voyelle et suivi par une voyelle ne se lira pas (la cigu - abondante)

Un e précédé par une consonne et suivi par une voyelle ne se lira pas non plus (la bell - aube)

Un e précédé par une voyelle et suivi par une consonne est donc interdit (je m'éloigne du sujet, mais il me semble que cette règle s'applique aussi pour les rimes, donc c'est juste une généralisation ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25
Date d'inscription : 08/01/2019
Pierre Luren
Pierre Luren
Messagepar Pierre Luren : Re: Les rimes   Les  rimes - Page 2 EmptyDim 17 Fév - 21:36

La règle que vous dites souffre des exceptions :

- dans les futurs et les conditionnels et quelques autres formes verbales :

Je me dévou(e)rai donc s'il le faut ; mais je pense
(La Fontaine)

- dans la poésie "moderne" :

Je vous salu(e) ma France aux yeux de tourterelles (Aragon)

Mais dès le XVIème, Ronsard écrit :

Rolland avoit deux espé(e)s en la main.

Par contre, on peut très bien trouver un mot comme jolies à la rime, où il formera une rime féminine classique, puisque le e est caduc.

Mais il est vrai que les classiques et les puristes l'évitent, à cause de la nécessité théorique de prononcer cet e, comme dans la diction ancienne :

Por ce qu'ele oie seulement (Chrétien de Troyes)

Por - ce - qu'el(e)- oi - e - seu-le-ment (huit syllabes)
Revenir en haut Aller en bas
 
Les rimes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poétikart ::  :: Demandes d'aides et conseils pour l'écriture-
Sauter vers: