.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nekana - prologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Nekana - prologue   Sam 14 Oct - 11:29

Coucou
Voilà je vous soumets ce texte
Défoulez-vous à fond ...
Je sais encaisser et modifier  
Merci d'avance et bon samedi
regarder:
 


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Sam 14 Oct - 18:58

L'histoire est bonne , ça donne envie de lire la suite , donc c'est réussi pour un prologue !Pour
le texte je trouve quelques problèmes dans l'emploi des temps ,tu passes de l'un à l'autre et ce n'est pas toujours utile , je n'ai pas le temps de suite de te marquer les endroits , mais je le ferais dans la soirée.

A plus tard
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Sam 14 Oct - 23:25

Il n'est pas question pour moi de critiquer quoi que ce soit, simplement de te faire part de certaines observations que j'ai pu faire. Voici mes réflexions :

Un début intéressant dans l'ensemble.

La langue est correcte globalement.

Quelques petites réserves toutefois :
- "Cet épisode surnaturel" : tu qualifies très vite, trop vite me semble-t-il, la nature de l'événement. Dans la réalité, sans doute serais-tu plus circonspecte.

- Le locuteur s'interroge de façon satisfaisante et attendue sur les événements mais comme il le dit lui-même, il 'tourne en rond", se répète un peu, l'action n'avance pas et le lecteur commence un peu à s'ennuyer.

Ce passage pourrait être résumé en une dizaine de lignes, cela rendrait le récit plus frappant.

Je m'interrogeais sans cesse et puis, finalement, je me disais que je me faisais un roman. Voyons les fantômes, ça n'existe pas… Dans les films d'horreur, dans les romans d'anticipation, oui. Mais dans la vie courante, dans la vie réelle, non ! J'ai toujours pensé et soutenu mordicus que les fantômes, spectres, sorcières, monstres, ça n'a jamais existé. Ça n'existe pas… Ça a été, je suppose, inventé pour effrayer les enfants.
Donc je fermais les yeux et surtout, je ne voulais pas me prendre la tête pour de telles inepties. Je savais et je sais toujours que, dans la grande majorité des cas, les fantômes hantent un endroit à cause d’un événement qui est survenu durant leur existence terrestre.
Il s'agit souvent d'une fin brutale, dramatique ou imprévisible qui serait la cause de cette hantise. Un meurtre, un suicide, un accident… Ils resteraient donc dans la maison, ayant un but à suivre, une mission à remplir. Désirer une tombe décente, confondre leur assassin, révéler l'endroit d'un trésor caché ou tout simplement rassurer leurs proches, leur adresser un dernier au revoir.
Tant que cette mission ne sera pas accomplie, ils resteront et hanteront les lieux. Mais toutes ces réflexions ne prouvaient en rien que j'étais en présence d'un fantôme… Et si c'était le cas, qui était-il ou qui était-elle ? Jeune, vieux, homme, femme, enfant : je pouvais extrapoler tant que je voulais, j'avais l'impression non seulement de tourner en rond mais surtout de divaguer…"


Il y a trop d'énumérations, de répétitions (ex. : "ayant un but à suivre, une mission à remplir" ou "dans la vie courante, dans la vie réelle, ").

- Une dernière observation sur le niveau de langue que tu utilises : il est parfois un peu trop familier pour un texte écrit et il contraste fortement avec d'autres passages tout à fait soutenus. Par exemple : "je me faisais un roman", "je ne voulais pas me prendre la tête" et :  "ils resteront et hanteront les lieux", "une fin brutale, dramatique ou imprévisible ". Le résultat est que l'ensemble du récit est un peu disparate, manque d'unité. Il semble écrit par deux personnes différentes.

En espérant que ces quelques indications te soient d'une certaine utilité.

Céline
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 1:18

C'est une très belle analyse Céline, la grande classe , une vraie professionnelle , je te tire mon chapeau !
Que rajouter après ça ?mes remarques envoyées en privé n'ont pas ce niveau , un grand bravo m'dame Céline !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 5:28

Merci Celine et Tyne car je viens de me rendre compte d'une chose très importante
j'avais commencé ce roman avec moi, la maman, comme interlocutrice et puis j'ai changé d'avis après 2 chapitres et j'ai fait parler ma fille.
Donc j'ai juste changé quelques détails mais le ton, le style sonnent faux pour son âge.
Donc je vais réécrire le prologue, voire le second chapitre que je vais mieux adapter à l'âge de ma fille et je reviendrai vers vous après


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 6:33

Oufti comme on dit chez moi : quel changement !
... et je n'avais pas à parler de Nekana, vu que je ne l'ai pas encore entendue ni rencontrée
Je devais juste poser les bases,pour créer l'atmosphère.

regarder:
 


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 7:29

Bonjour,

Oui, il y a une plus grande cohérence de ton à présent. Mais attention à ne pas confondre "locuteur" et "interlocuteur" ("avec moi, la maman, comme interlocutrice").

Trois petites observations peut-être :
- Au début de ton récit, certains paragraphes n'ont qu'une ligne ou deux, ils sont trop courts. Il faut revoir la disposition du texte.

"Je venais d'emménager avec ma famille, dans une vieille maison du siècle dernier. Une grande bâtisse à quatre étages, avec de très hauts plafonds, des volées d'escaliers à ne pas en finir, du parquet partout.
Ma sœur et moi avions notre chambre tout en haut, à côté du grenier. Deux pièces mansardées, rien qu'à nous et d'où nous avions une vue imprenable sur la ville.

J'étais contente d'avoir ma propre chambre et de ne pas la partager avec Corentine. Elle avait choisi la plus grande des deux pièces. Ce n'était pas grave : posséder déjà mon chez-moi me suffisait amplement et je n'avais rien dit.
Notre logement prenait de l'allure au fil des mois : un vrai petit nid douillet.

C'était toutefois une demeure construite il y a plus de cent ans et l'équipement électrique était d'époque aussi. Le propriétaire avait entièrement aménagé l'intérieur avant notre installation : murs repeints, parquet rénové. Cependant, il restait des traces du passé. Les prises électriques auraient dû être remplacées, les portes fermaient mal et bien d'autres choses. En fait, la maison était très belle en apparence mais il ne fallait pas y regarder de trop près.
Il avait été notamment impossible de fixer aux plafonds, des lustres pesants. Mon beau-père avait choisi d'y accrocher des lampes chinoises en papier de riz, légères mais fragiles, il faut l'avouer."


- Le final piétine un peu, l'action n'avance pas et tu répètes ta fameuse formule, c'en est le signe. Personnellement, je le supprimerais. Les précisions que tu apportes aux habitudes des fantômes gagneraient à s'inscrire dans l'action :
"Les montres, les sorcières, ça a été juste inventé pour effrayer les enfants. Et pour les empêcher de dormir, ce qui n'est vraiment pas une bonne idée de la part des adultes.
Donc je fermais les yeux et surtout, je ne voulais pas me prendre la tête pour de telles idioties. Je savais et je sais toujours que, dans la grande majorité des cas, les fantômes hantent un endroit à cause d’un événement qui est survenu durant leur existence terrestre : un meurtre, un suicide,... Ils resteraient donc dans la maison, ayant une mission à remplir ou tout simplement pour trouver la paix.
Tant que cet objectif ne sera pas atteint, ils resteront et hanteront les lieux.
Mais toutes ces réflexions ne prouvaient en rien que j'étais en présence d'un fantôme… Et si c'était le cas, qui était-il ou qui était-elle ? Jeune, vieux, homme, femme, enfant... : je pouvais extrapoler tant que je voulais, j'avais l'impression non seulement de tourner en rond, mais surtout de divaguer…
J'avais bien vu, sur internet, de nombreux témoignages sur des apparitions étranges, des déplacements d'objets sans logique apparente, sur des bruits suspects.
Mais qui est assez crédule pour gober ce genre de vision ? D'autres visionnaires ...
Voyons les fantômes, ça n'existe pas…"


- Attention à ton expression. Tu as toujours tendance à l'alourdir, allège, ne mets qu'un verbe ou mieux, supprime la conjonctive ("que..." c'est lourd) :
"Je savais et je sais toujours que"

Bonne journée à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 9:00

Je corrige la fin et je modifie un peu le début...
nouvelle version:
 


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 9:31

Bravo, Smicky !

C'est impeccable ainsi, de mon point de vue.

D'autres membres voudront peut-être t'apporter un autre regard, toujours précieux, sur ton écrit

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 10:13

Il est vrai qu'entre la première version et la seconde, il y a un sacré changement.
Mais je sais écouter les conseils, me remettre en question et heureusement, la réécriture ne me pose pas trop de soucis.
Mais j'ai remarqué une chose: comme pour les poèmes, pour voir si un texte colle, il faut le lire tout haut.
Allez Christine, plus que 17 chapitres à remanier
Mais j'ai déjà saisi le truc et à partir du 3ème, je n'ai plus dû remplacer les personnages, donc j'étais plus dans la peau de mon personnage


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6480
Date d'inscription : 26/08/2009
Féminin
avatar
Gourmandine
Messagepar Gourmandine : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 13:14

J'ai lu la première et la dernière version, c'est en effet beaucoup mieux.
Je ne peux pas t'apporter plus d'aide sur ton écrit, je remercie Tyna et Céline pour les remarques apportées.

Citation :
Allez Christine, plus que 17 chapitres à remanier
Bon courage
:mp
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 13:52

je conserve définitivement ce prologue et un grand merci à vous toutes :coeur66: :coeur66: :coeur66: :coeur66:


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 15:38

effectivement c'est bien mieux

juste une remarque sur cette phrase qui me semble un peu lourde :

Des semaines durant, mes parents essayaient de comprendre, de trouver une explication plausible mais n'y arrivaient pas.

je verrais plus dans ce genre là :
Mes parents, des semaines durant ,ont cherché en vain , une explication plausible

et rajoute un S à la montre à la fin, ça fera davantage d'effet , sourire !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 17:33

Tyna a écrit:
et rajoute un S à la montre à la fin, ça fera davantage d'effet , sourire !
:oupss: :lol!: :oupss: :lol!:
Spoiler:
 


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Dim 15 Oct - 17:39



même pas peur !!!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1664
Date d'inscription : 25/09/2017
Localisation : Liège - Belgique - Europe - Terre - ...
Humeur : avatar = vue de mon futur appart !!!
Féminin http://berdellages.wordpress.com/
avatar
Smicky
Messagepar Smicky : Re: Nekana - prologue   Mer 18 Oct - 5:21

J'ai raté un truc : où est passée Tyna? scratch scratch scratch


A découvrir -------------> :dod:   mon blog littéraire :dod:
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Messagepar Invité : Re: Nekana - prologue   Mer 18 Oct - 8:50

Smicky, je t'ai envoyé un MP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Messagepar Contenu sponsorisé : Re: Nekana - prologue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nekana - prologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poétikart ::  :: Correction de texte-
Sauter vers: