.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
SOYEZ LES BIENVENUS ! Vous êtes invité à vous présenter aux autres membres pour faire connaissance : " ICI "
Ecrit collectif : PARTICIPATION A L'ECRITURE COLLECTIVE D'UNE HISTOIRE : INSCRIVEZ-VOUS VITE !
Dans "écriture collective" ICI !

Partagez | 
 

 Le Système des personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AnonymousInvité
Messagepar Invité : Le Système des personnages   Ven 3 Nov - 18:46

Le Système des personnages


       Un récit est une histoire racontée par un narrateur et dont prend connaissance le lecteur, certes. Mais c’est aussi et surtout une suite d’actions et d’événements dont la dynamique est amorcée par tout un jeu de forces invisibles mais bien présentes.

       C’est la raison pour laquelle la critique moderne a pris pour habitude d’analyser le récit, à la suite de A. J. Greimas, comme un espace où des actants, ou forces agissantes, interagissent. Le roman ou la nouvelle, comme le conte, deviennent alors système de relations, jeu de forces. Tout récit est susceptible d’être analysé selon ces catégories.

       Le personnage principal sera considéré comme un élément à la fois actif et passif qui sera inspiré par un désir, qui entrera en conflit avec des adversaires et qui sera soutenu par des alliés. C’est ce système des personnages qui donne sa dynamique au récit. Ce dernier, sans ce jeu de forces, ne progresserait pas vers la résolution des conflits ou situation finale.

       Si l’on identifie les différents actants à l’intérieur de ce système, on peut repérer six catégories dans le schéma actantiel (ou actanciel) :

- Le sujet :  c’est le personnage principal du récit, celui qui accomplit les actes les plus marquants, celui auquel on s’intéresse généralement davantage et qui est souvent présent tout au long du récit.

- L’objet : c’est ce que vise le sujet dans sa quête, ce qu’il souhaite atteindre ou acquérir. C’est son désir qui génère le récit. Sa nature est diverse, humaine, matérielle ou abstraite.

- Le destinateur : ce sera en quelque sorte l’inspirateur du sujet, la force agissante ou le personnage qui vont susciter en lui le souhait de parvenir jusqu’à l’objet de sa quête.

- Le destinataire : ce sera celui qui bénéficiera des efforts du sujet pour parvenir à son but. Il s’agira d’un personnage qui peut être le sujet lui-même s’il est le bénéficiaire de son action. Le destinataire pourra également être une institution ou une donnée abstraite, un concept.

- L’adjuvant : le sujet n’est pas seul, il est aidé par un certain nombre de personnages, d’objets ou de données abstraites qui peuvent lui venir en aide dans son action.

- L’opposant : si le sujet a des alliés, il a également des adversaires qui s’opposent à ses souhaits. Ce sont ses opposants. Là aussi, il peut s’agir de personnages du récit mais aussi de sentiments, d’animaux ou d’objets.

       On voit que le récit considéré de ce point de vue est un vaste champ de forces, de relations, semblable à un jeu d’échecs qui se déroule dans le temps, chaque pièce étant jouée l’une après l’autre par l’auteur. C’est ce dernier qui a fixé les règles du jeu dans lequel sont insérés ses personnages. Chacun a un rôle à jouer, et il le joue, jusqu’au bout.

       Si l’on prend comme exemple ma nouvelle fantastique La Maison du Diable, on identifiera William comme sujet, l’envie d’oublier ses soucis comme destinateur, William lui-même comme destinataire. Ses adjuvants sont en nombre limité. Il s’agit de sa force, de sa jeunesse, des champignons luminescents qui lui permettent de se diriger dans le noir, de la nourriture qui l’aide à survivre. Ses opposants sont bien sûr la maison elle-même qui se révèle piège mortel et surtout le propriétaire de la demeure (le Diable ?) qui a tout organisé à l’avance, selon l’interprétation du sujet lui-même. On voit le statut ambigu de certaines données du récit, celles qui peuvent recevoir une double interprétation : la corde de chanvre, par exemple, peut être considérée comme un opposant (à la vie du héros) mais aussi comme un adjuvant (qui lui permettra d’échapper à la souffrance). C’est ce qui fait la richesse d’un récit : le jeu des forces à l’intérieur du jeu global du récit.

Céline (pseudonyme pour L.C.)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6479
Date d'inscription : 26/08/2009
Féminin
Gourmandine
Gourmandine
Messagepar Gourmandine : Re: Le Système des personnages   Sam 4 Nov - 10:27

Merci pour les explications Céline.
C'est toute une technique pour bien écrire une nouvelle ou un roman, avec ta fiche explicative l’écriture va être plus aboutie et l'histoire mieux construite afin que le lecteur poursuive la lecture avec intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Date d'inscription : 10/03/2017
Localisation : Belgique
Humeur : Positive
Féminin http://pierrotdelune.canalblog.com
pierrotdelune
pierrotdelune
Messagepar pierrotdelune : Re: Le Système des personnages   Sam 4 Nov - 13:31

Tes fiches sont vraiment très intéressantes et riches. Un travail magnifique qui me permet de constituer un répertoire qui me sera des plus utiles.

Merci à toi, Céline.

flower :mf


Pierrot de lune
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
Messagepar Invité : Re: Le Système des personnages   Sam 4 Nov - 16:28

Merci beaucoup, Gourmandine et pierrotdelune, pour vos commentaires !

Je suis ravie que ces synthèses vous soient utiles !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Messagepar Contenu sponsorisé : Re: Le Système des personnages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Système des personnages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poétikart ::  :: Demandes d'aides et conseils pour l'écriture :: AIDES en tous genres-
Sauter vers: