.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
SOYEZ LE BIENVENU ! En vous présentant aux autres membres " ICI "
Prochain défi : PARTICIPATION A L'ECRITURE COLLECTIVE D'UNE HISTOIRE : INSCRIVEZ-VOUS VITE !

Partagez | 
 

 La Carcasse (nouvelle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 126
Date d'inscription : 05/01/2018
Féminin https://www.youtube.com/channel/UCakxDIcQY8Q-S4Kaz0y2sZA
avatar
De Vive Voix
Messagepar De Vive Voix : La Carcasse (nouvelle)   Sam 10 Mar - 13:49



ISBN : 978-2-36892-567-6  / 0,99 € (coll. e-Western)
chez L'ivre-book (version numérique)
https://www.livre-book-63.fr/home/605-la-carcasse-9782368925676.html

Résumé :

Aucun des habitants de ce tranquille petit village sans histoire n'aurait imaginé que celui-ci puisse être le théâtre d'un tel drame. Et aucun de ceux qui y ont survécu ne s'attendait un matin à découvrir cette lumière intense et fantômatique débordant sur le ciel. Et si la Bête n'était pas morte ? Et si, sous sa carcasse, se cachaient bien d'autres secrets ?


Extrait :

Il faisait nuit. Mais la carcasse rayonnait. Elle gisait impassible au milieu du chaos. Dans ce silence oppressant qui précède chaque désastre. On la voyait depuis les sombres baraques qui s’étalaient dans la plaine. Son odeur se devinait, enfin, c’est ce qu’ils avaient envie de penser, tous. Parce que l’odeur de la mort, ça ne trompe pas. Pas comme cette foutue lumière irisée qui jaillissait de la terre pour monter vers on ne sait où.

— On devrait peut-être aller voir…, lança furtivement Tina, la femme du vieux Bill.

— Personne ne va aller voir cette… chose ! rétorqua Henry.

Ses mains, solidement ancrées sur ses hanches, étaient encore sales du sang de la bête. Il avait séché à une vitesse telle qu’il formait désormais une petite couche sombre et craquelée sur sa peau.

— On ne va pas rester là indéfiniment, tout de même ! s’étrangla-t-elle en remontant nerveusement ses lunettes rouges devant ses petits yeux marron.

— Nous allons rester là jusqu’au lever du soleil, ensuite toi, Bill et ta fille, vous rentrerez. Thomas et moi, on ira l’enterrer.

Thomas était assis sur une chaise, au fond de la pièce. Il tâtait son fusil, le regard ailleurs. Il n’écoutait plus les conversations qu’entretenaient les quatre autres personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas
 
La Carcasse (nouvelle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poétikart ::  :: Les publications des auteurs de Poétikart-
Sauter vers: